(c) 2019, Jean Tschopp

  • Facebook - Jean Tschopp
  • Twitter - Jean Tschopp
  • Instagram - Jean Tschopp

Transparence

Le financement d’une camapagne électorale ou d’une votation a une influence sur son résultat. Les Vaudoises et les Vaudois ont le droit de savoir qui sont les groupes d’influence ou individus qui financent tel élu ou parti politique. Je m'engage sans réserve pour une loi sur la transparence du financement des partis politiques et des campagnes de votation.

 

Le parti socialiste vaudois n’accepte pas de dons d’entreprises. Son financement repose essentiellement sur les cotisations de ses membres et les contribution de ses élu.e.s.

 

Je ne perçois aucun revenu d’entreprise ou d’individu en lien avec mon activité politique. Voici les revenus tirés de mon mandat de député au Grand Conseil vaudois, s’ajoutant à ceux de mon activité professionnelle à un taux d’activité de 85%.

 

Revenus de député au Grand Conseil en 2018 :

Séances du Grand conseil : CHF 19'200.-                   

Commissions parlementaires : CHF 9'110.-                  

Indemnités de déplacement : CHF 740.-                

Indemnités frais informatiques : CHF 800.-       

Indemnités vice-président Groupe PS : CHF 1'000.-