top of page
Rechercher
  • jean.tschopp

Ukraine, 13e rente AVS, Proche-Orient: Session de printemps animée

Dernière mise à jour : 16 mars

Ma session de printemps (même si elle se tient en hiver 🤔) au Conseil national s'est déroulée du 26.02 au 15.03.2024. La deuxième session pour moi. Il me reste encore beaucoup de choses à découvrir, mais je commence à prendre mes marques. Coup de projecteur sur les sujets qui m'ont occupé.


À la tribune du Conseil national, 29.02.2024, 📷 Simona Brizzi (PS/AG)

Faciliter l'intégration des Ukrainiens


Deux ans après l'invasion de l'Ukraine par la Russie, la guerre s'enlise. Ce week-end, Poutine sera reconduit au pouvoir après avoir soigneusement écarté tous ses concurrents. 5 Millions d'Ukrainiens ont été contraints de fuir leur pays. 65 000 se trouvent en Suisse. Le permis S accorde aux réfugiés ukrainiens une protection provisoire, qui prendra fin en mars 2025 déjà. Cette limitation dissuade beaucoup d'employeurs d'engager des Ukrainiens. Seul 20% des personnes ukrainiennes exercent une activité professionnelle et 10% dans le canton de Vaud ou à Genève. Mon interpellation demande au Conseil fédéral de créer un nouveau statut pour faciliter leur intégration professionnelle et de favoriser la reconnaissance des diplômes. Des demandes bien accueillies de part et d'autres de l'échiquier politique (20 Minutes du 06.03.2024). Des solutions de garde offrant de bonnes conditions d'accueil doivent aussi être proposées pour les mères et parents d'enfants en bas âge.




De la 13e rente AVS à la 13e rente AI


Le vote du 03.03 en faveur de la 13e rente AVS est historique. Une mesure concrète pour compenser la perte de pouvoir d'achat. En Suisse, les mesures de politique sociale sont habituellement toujours écartées en votation populaire. Face aux sirènes des milieux économiques, le peuple ne s'est pas laissé intimider. Ce vote démontre à nos adversaires que face à la vie chère, les classes moyennes et populaires ont besoin d'être soutenues.


Le Groupe socialiste célèbre la victoire sur la 13e rentes AVS, 05.03.2024, Berne

Nous nous engageons pour une mise en œuvre rapide de la 13e rente AVS, au plus tard d'ici 2026, qui n'entame pas le droit aux prestations complémentaires. Quant au financement, le Fonds AVS doté de CHF 50 mia. permet d'octroyer une 13e rente. Si ce fonds ne devait plus suffire, à partir de 2030 une cotisation paritaire minime employé/employeur de 0.4% pourrait financer cette 13e rente.


Les bénéficiaires de l'assurance invalidité (AI) n'ont pas droit à une 13e rente AI. Le montant moyen de la rente AI est de seulement CHF 1070/mois. Plus de 50% de ces personnes ont besoin d'avoir recours aux prestations complémentaires. Ces très bas revenus justifient d'autant plus d'introduire une 13e rente AI. Cette demande est soutenue par Agile et Inclusion Handicap, les deux associations faîtières de défense des personnes en situation de handicap.


Proche-Orient: cessez-le-feu immédiat et secours aux populations en détresse


La situation à Gaza est épouvantable. Depuis l'attaque terroriste du Hamas du 07.10.2023 ayant coûté la vie à plusieurs centaines d'innocents, l'acharnement du gouvernement israélien et les exactions commisses ont provoqué la mort de plusieurs dizaines de milliers de civils dont une très grande part d'enfants. Selon le Programme alimentaire mondial, 500 000 personnes à Gaza sont confrontés à une situation de faim catastrophique. Un enfant de moins de deux ans sur six souffre de malnutrition aiguë.


Photo d'enfant à Gaza, Motaz Azaiza, 04.01.2024 (Instagram: @motaz_azaiza)

Lors de notre séance de Groupe socialiste du 12.03.2024, nous avons échangé avec Philippe Lazzarini, directeur de l'UNRWA en Palestine. L'UNRWA est l'agence de l'ONU engagée au Proche-Orient pour répondre aux besoins des réfugiés palestiniens en matière de santé, d'éducation, d'aide humanitaire et de services sociaux. Son rôle est indispensable au Proche-Orient. En janvier, Israël accusait 12 employés de l'UNRWA sur les près de 30 000 que compte l'agence d'être impliqués dans l'attaque terroriste du 07.10. La direction de l'UNRWA a licencié aussitôt les 12 employés en cause actuellement sous enquête. Depuis, plusieurs Etats parmi lesquels les Etats-Unis (principal contributeur) ont suspendu leur financement à l'UNRWA. En mars, le Canada et la Suède décidaient de reprendre leur financement.


Le rôle de la Suisse, comme dépositaire des Conventions de Genève, est primordial.



En Suisse, comme ailleurs, face à la hausse vertigineuse des actes racistes et antisémites dans ce contexte de guerre au Proche-Orient, nous devons renforcer la prévention et l'éducation contre le racisme. C'est la raison pour laquelle, j'ai voté une motion pour une stratégie et un plan d'action contre le racisme et l'antisémitisme. Une mesure soutenue par tous les partis représentés au Parlement à l'exception d'une majorité de l'UDC.


Protéger notre système de milice


La Suisse se distingue par un système de milice. Les élus exercent souvent une activité professionnelle comme salarié ou indépendant parallèlement à leur mandat. Ce fonctionnement permet de garder un lien précieux avec la vie active. Dans la vie associative aussi, l'engagement bénévole pour la société est essentiel. En septembre 2023, à l'initiative de la Société suisse de sécurité au travail constatant les difficultés croissantes à trouver des personnes prêtes à s'engager 31 organisations tiraient la sonnette d'alarme en signant une Déclaration publique de soutien au système de milice.


Mardi, Jour de marché sur la Place fédérale, 12.03.2024

Dans une analyse récente, les politologues Andrea Pilotti et Roberto Di Capua ont montré que les salariés pourtant largement majoritaires au sein de la population étaient sous-représentés dans nos parlements. Motivation, échange d'expérience, réseau, confiance en soi, lutte contre l'absentéisme: les avantages pour un employeur d'avoir en employé engagé pour la collectivité sont pourtant nombreux. Mon postulat "Protéger notre système de milice" demande des aménagements et facilités pour permettre l'implication des employés. Il est soutenu par des élus de la plupart des Groupes représentés au Conseil national. Temps partiel, télétravail, lissage du taux d'activité, reconnaissance: les outils existent pour favoriser la conciliation entre activité professionnelle et engagement pour la collectivité.


Prochaine session extraordinaire du 15 au 17 avril 2024 déjà.


Le printemps (le vrai) arrive. Profitez-en 🌱





Comments


bottom of page