top of page
Rechercher
  • jean.tschopp

Protégeons nos droits populaires

Peut-être avez-vous déjà vécu cette désagréable expérience ? Vous vous baladez dans la rue. Un collecteur vous propose de signer une initiative consolidant le droit à l'avortement. En réalité, vous venez de signer un texte qui durcit le droit à l'avortement ...


Photo de Annie Spratt sur Unsplash

Depuis quelque temps, de plus en plus d'individus se plaignent d'avoir été conduits à signer des textes présenté par les collecteurs de signatures comme demandant l'exact inverse de ce qu'ils prévoient. Nos droits populaires (initiative et référendum) sont une force de notre démocratie. Pourtant, un business des récoltes de signatures se développe dans le canton de Vaud avec plusieurs dérives. Des organisations se présentant comme des bienfaitrices engagent des collecteurs souvent dans d'autres pays et les forment en 90 minutes sur quatre initiatives. Ces collecteurs rémunérés à la signature sont prêts à aller très loin pour obtenir des signatures. Plusieurs cantons ont légiféré: Genève d'abord, puis Neuchâtel en 2021. Concentrant un laisser-faire dans le canton de Vaud, ces organisations y concentrent leur activité. Nous avons besoin d'empêcher ces pratiques.


Cette semaine, j'ai déposé une motion demandant d'empêcher les rémunérations à la signature avec le soutien de plusieurs membres du Grand Conseil de différents bords politiques à commencer par celui de mon Groupe les Socialistes et aussi de Rebecca Joly (Les Vert·e·s), Elodie Lopez (Ensemble à Gauche), Jacques-André Haury (Vert'libéral) ou encore Philippe Miauton (PLR). Je l'ai développée ce mardi 04.04.2023 au Parlement. Cette motion sera prochainement débattue en Commission.


Le texte de ma motion "Protégeons nos droits populaires" du 28.03.2023. La motion sera débattue en séance de la Commission thématique des institutions et des droits politiques le 30.06.2023. Il faudra ensuite attendre quelques semaines avant la publication du rapport de commission et le débat au Grand Conseil.


Mon interview par Fabio Bonavita dans Lausanne Cités le 10.04.2023 "Mieux encadrer la récolte de signatures: un député socialiste remet le couvert"


Avec la saison des festivals de nouveaux problèmes surviennent. Le reportage de Catherine Cochard publié dans le quotidien 24heures le 17.04.2023 "Les mercenaires de la récolte de signature ont envahi Cully"


À Lausanne aussi, mon collègue Conseiller communal Samuel de Vargas se préoccupe de nos droit démocratiques et a fait passer une résolution; lire l'article paru dans 24heures du 18.04.2023 "Mieux contrôler les récoltes de signatures rémunérées en rue"




Commentaires


bottom of page